L'art de sabrer du champagne

Un mariage est-il vraiment réussi si le champagne n'est pas sabré ? Dans l'imagerie populaire, le sabrage du champagne est synonyme de festivité et de somptuosité. C'est simple : si vous célébrez une occasion spéciale, vous devez absolument sabrer champagne. Mais savez-vous exactement à quand remontre cette tradition ?

D'où vient le sabrage du champagne ?

La légende veut que le sabrage de champagne soit un héritage napoléonien. Au début du XIXe siècle, alors que l'empereur menait une lutte acharnée contre l'empire austro-hongrois, les occasions de se réjouir étaient rares et se devaient d'être symboliques.

C'est pourquoi, à chaque fois qu'ils remportaient une bataille, les hussards se servaient du revers de leurs sabres pour ouvrir les bouteilles de champagne. Sous l'effet de la pression, le goulot se brisait aisément et la boisson jaillissait avec force. Pour ces soldats valeureux, sabrer champagne était l'occasion de célébrer la victoire, le courage, la bravoure et la beauté de ces dames.

Petit à petit, d'autres bataillons ont adopté la même habitude. À chaque victoire, les soldats sabraient le champagne pour manifester leur joie. Encore aujourd'hui, ce geste est associé à l'extase et aux moments d'exception.

Comment sabrer le champagne ?

Avant de sabrer le champagne, éliminez les risques potentiels. En effet, sous l'effet de la pression, le bouchon de la bouteille peut se transformer en un projectile dévastateur... C'est pourquoi le goulot doit toujours pointer vers un espace vide.

Une fois cette étape passée, retirez délicatement la capsule et la cage métallique de la bouteille de champagne. Attention à ne pas laisser l'excitation guider vos gestes... Si vos mouvements sont trop rapides, le bouchon risque de sauter avant même que vous puissiez le sabrer.

Pour éviter que toute la boisson ne se déverse au sol, inclinez le culot selon un angle de 30-45°. Ce faisant, vous vous assurez que la projection soit maximale sans pour autant dilapider tout le précieux liquide.

Enfin, le moment tant attendu se présente... Placez votre couteau à plat sur la jonction de la couture et du goulot, là où la tension n'est pas très forte. Ramenez-le légèrement vers vous avant de donner un coup sec vers l'avant. Ayez un mouvement franc pour éviter de briser le verre par inadvertance.

Si vous ne réussissez pas dès la première fois, ce n'est pas grave. Recommencez jusqu'à obtenir le bon geste.

Quels sont les accessoires indispensables pour sabrer le champagne ?

Quand vous sabrer champagne, vous appliquez une force mécanique et ne créez pas d'entailles. En foi de quoi, il n'est pas nécessaire de recourir à un objet tranchant pour réussir la manœuvre. Si au XIXe siècle, les sabres étaient utilisés, c'était plus par praticité que par nécessité. N'oubliez pas que le sabrage de champagne avait lieu sur les champs de bataille. Il n'y avait pas ou peu d'ustensiles de cuisine à proximité...

Du moment que l'objet est assez robuste pour ne pas céder sous la pression, il peut servir à sabrer le champagne. Pied de verre, couteau de table... Faites votre choix.